logo
MENU

Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur "Administration provinciale"

Prévention des problèmes en santé psychologique ou promotion du bien-être?

Rédigé par: APSSAP

De plus en plus d’organisations s’impliquent dans la promotion du bien-être au travail. Ce qui est, ma foi, fort louable! En même temps, il importe de faire la différence avec la prévention des problèmes en santé psychologique au travail, aussi appelée la prévention des risques psychosociaux (RPS).

Faire la promotion du bien-être au travail reflète davantage une obligation morale qu’une organisation veut bien se donner. Prévenir les RPS relève plutôt d’une obligation légale. En effet, l’objectif de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) est d’éliminer les risques à la source. Et la jurisprudence est équivoque: la santé psychologique est également couverte par la LSST.

Vous me direz peut-être que d’agir sur le bien-être est une façon positive d’agir sur la santé psychologique des travailleurs. Vrai! Mais ce n’est pas nécessairement de la prévention à proprement parler! Comment être certain que vous avez un impact réel sur des facteurs de risques reconnus ?

Monsieur Michel Vézina, professeur à l’Université Laval et expert-conseil en santé mentale au travail à l’Institut National de Santé Publique du Québec, exprimait avec éloquence ce point de vue dans un blogue paru sur le site de qualaxia.org, le 28 mai dernier.

« Or, toute souhaitable est-elle, une activité de promotion du bien-être au travail ne permet pas nécessairement de réduire les risques psychosociaux (RPS), alors que la prévention des contraintes organisationnelles ou psychosociales s’accompagne nécessairement d’une amélioration du bien-être au travail. Ces contraintes concernent, principalement, la charge de travail élevée, le peu d’autonomie au travail, le manque de reconnaissance pour les efforts fournis, le harcèlement psychologique, le faible soutien des collègues ou des supérieurs. En plus des problèmes de santé mentale, ces facteurs sont liés à la présence de maladies cardio-vasculaires et musculosquelettiques, ce qui constitue les trois problèmes de santé les plus fréquents et les plus invalidants au sein de la population. Ces contraintes psychosociales et organisationnelles font référence à des situations précises, fréquentes et modifiables. »

Je vous rappelle que vos conseillers en prévention sont disponibles pour vous soutenir dans vos actions en santé et sécurité du travail, incluant la prévention des RPS.

N’hésitez pas à nous contacter!