logo
MENU

Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur "Administration provinciale"

CHANCE : Sortez de prison sans frais!

Rédigé par: APSSAP

La Loi sur la santé et la sécurité du travail ainsi que les règlements qui lui sont associés nous informent au sujet des droits et des obligations des employeurs et des travailleurs en matière de santé et de sécurité du travail. En plus de toute l’information que l’on retrouve dans les autres lois, codes et normes, il est facile de s’y perdre.

Aujourd’hui, je veux attirer votre attention sur un droit des comités que je trouve particulièrement important et intéressant dont nos homologues de l’APSAM (Association Paritaire en Santé et Sécurité du Travail, Secteur Affaires Municipales) font mention dans leur fiche no 25 : Les conditions de succès des comités. Je parle ici du droit à l’erreur.
En un mot, ESSAYEZ! Vous ne retrouverez pas ce droit dans un document officiel, il fait plutôt appel au gros bon sens!

Pour une problématique particulière, il peut y avoir plusieurs solutions. Certaines sont coûteuses, d’autres non! Certaines sont réalistes, d’autres non! Certaines demandent du temps et des technologies que nous n’avons pas, d’autres non! Laissez libre court à votre imagination, soyez créatifs, soyez proactifs, amusez-vous! La tempête d’idées est un moyen formidable pour exprimer ses idées et trouver des solutions qui sortent de l’ordinaire. Souvent, ces premières idées mènent à une deuxième vague d’idées encore plus extraordinaires!

Le droit à l’erreur vous permet d’avancer, d’avoir des idées, d’essayer. Ne vous mettez pas de limites. Par contre, assurez le suivi de vos actions! Vous devez quand même vérifier si vous avez atteint vos objectifs et vous assurer que vous n’avez pas créé un nouveau problème. Pour moi, c’est une façon de retirer du plaisir à faire partie du comité, créer et essayer de faire la différence.

Pour la plupart d’entre vous, faire partie du comité se rajoute à vos tâches de travail et vous le faites par intérêt et parfois même par passion! Une fois la barrière de la performance et des résultats tombée, il est plus facile de focuser sur le plaisir de participer aux rencontres du comité. Au niveau du fonctionnement de ce dernier aussi, vous devez vous donner le droit à l’erreur. Il n’y a personne qui a la science infuse au sein de vos comités.

Le droit à l’erreur vous appartient. Il vous revient de vous donner une marge de manœuvre. Rappelez-vous que même si vous allez en prison et que vous passez GO sans réclamer votre 200 $, ce n’est pas grave!

* Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leur auteur(e) et ne reflètent pas nécessairement celles des représentants de l’APSSAP.